Le Roi des pécheurs

 

Année C – Christ Roi, Dimanche 24 novembre 2019

 

Lc 23, 35-43

 

 « Sauve-toi toi-même ». Jésus agonise sur la Croix et on se moque de lui. Tous, même celui qui est crucifié avec lui, le sollicitent de se sauver lui-même.

C’est la tentation de Satan, qu’il a déjà affrontée au désert. C’est notre tentation à tous : fuir la souffrance à n’importe quel prix. L’enfant, très petit, devant la première contrariété pense : « puisque c’est comme ça, je m’arrangerai autrement ». Mais les conséquences sont souvent désastreuses. Basile, à peine trois ans, en voyant son petit frère téter le sein de sa maman, a dit : « je le tuerai avec une épée ». Il a toujours détesté son frère et, adulte, s’est rendu insupportable dans les relations.

Jésus, l’Innocent, a voulu porter dans son corps, dans son psychisme, tout le mal que nos choix pour nous sauver nous-mêmes ont entraîné. Il est crucifié pour avoir été considéré comme le roi des juifs. Il est le roi de nous tous, qui le crucifions dans chaque personne à qui nous faisons du mal. Il est le roi des pécheurs que nous sommes et Il veut que tous, nous soyons sauvés.

La seule condition, c’est de croire, avec le bon larron, en son pardon gratuit ; de croire qu’il se souvient de nous dans son paradis. Non seulement au moment de notre mort mais dès aujourd’hui il nous ouvre son Royaume, il nous fait entrer dans sa joie, en nous indiquant comment aimer, pardonner comme lui, gratuitement. Comme le bon larron, dans chaque épreuve nous pouvons croire dans la puissance de salut du Père, parce que Jésus, le premier, y a cru.

 

Odile van Deth 

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations