Laissons nous regarder par le Christ

 

Année C – Dimanche 3 novembre 2019

 

Lc 19, 1-10

 

 « Zachée était le chef des collecteurs d’impôts ». Chargés par l’occupant romain de percevoir les taxes, ces percepteurs demandaient souvent davantage que ce qui était dû, afin de pouvoir livrer la somme imposée même si quelqu’un n’avait pas payé. Aussi étaient-ils considérés comme malhonnêtes, comme pécheurs, car ils mettaient le surplus dans leur poche.

De fait, Zachée était riche. Riche, mais méprisé, et en outre petit de taille souligne le texte. Il veut voir Jésus. Et voilà que c’est lui, juché sur son arbre, qui est vu par Jésus. Zachée est bouleversé par le regard du Seigneur sur lui. Il se découvre estimé, aimé par ce Maître qu’il désirait tant voir de loin et qui s’est invité ce jour même à sa table. T

out est pour lui remis en question : lui, le pécheur, est donc important pour Jésus. C’est chez lui que le Seigneur choisit de venir, chez lui qui se méprisait peut-être autant qu’il était méprisé par les bien-pensants. Un regard a suffi pour lui rendre confiance en lui, lui faire découvrir sa bonté cachée. Il se déclare prêt à réparer avec surabondance ses injustices en rendant le quadruple de ce qu’il a empoché.

Nicolas, pauvre employé de nuit, découvrit qu’un cousin éloigné, veuf et sans enfants se mourait seul chez lui. Ce vieillard avait, par sa dureté, éloigné de lui tout le monde. Nicolas, le regardant avec tendresse, prit soin de lui, sans s’arrêter à son mauvais caractère. Grande fut sa surprise à la mort du cousin de se découvrir légataire d’une petite fortune.

 

Odile van Deth 

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations