L'abîme creusé par l'indifférence

 

Année C – dimanche 29 septembre 2019

 

Lc 16, 19-31

 « Un abîme a été mis entre vous et nous » répond Abraham au riche qui voudrait être rafraîchi par Lazare. Par cette parabole Jésus nous montre le sens de la vie. L’abîme infranchissable est celui créé par nos choix. Il existe dès aujourd’hui entre ceux qui ne pensent qu’à eux et ceux qui cherchent à aimer le prochain.

Même les chiens venaient au secours de Lazare en lui léchant ses plaies pour adoucir sa souffrance. Le riche, lui, en n’ayant pas su voir le besoin du pauvre à sa porte, a creusé dans sa vie un vide qui devient définitif dans l’éternité. Il voudrait que Lazare aille avertir ses frères ; la réponse montre que notre salut ne repose pas sur des choses extraordinaires mais seulement sur l’observance de la Loi qui se résume à aimer Dieu et son prochain, car en prêtant attention à l’autre, c’est à Dieu, Père de tous, que nous témoignons notre amour.

Une famille était préoccupée pour le salut éternel d’un vieil oncle qui n’avait jamais voulu mettre les pieds à l’église. Une nuit, sa sœur le vit en rêve dans la lumière. Comme elle se demandait comment il pouvait être au ciel, il lui répondit : « je n’ai jamais dit de mal de personne ».

La vie nous est donnée pour qu’à travers notre force vitale l’Amour divin puisse s’incarner pour chacun. Chaque fois que nous sommes indifférents au besoin des autres, nous creusons entre le Seigneur et nous une séparation qui deviendra infranchissable à notre mort. Le salut n’est pas une question de perfection mais d’attention au prochain.

 

Odile van Deth 

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations