Jésus solidaire de nos fautes

Baptême de Jésus - Dimanche 12 janvier 2020

Matthieu 3, 13-17

 Après la faute d’Adam, Dieu marche de long en large, comme un père cherchant son fils : « Où es-tu ? » s’écrie-t-il. Le même Dieu, fait homme en Jésus, marche le long du Jourdain à la recherche de ses frères. Il demande à Jean de le baptiser. Celui-ci se récuse, les rôles lui semblent inversés. « C’est ainsi qu’il nous convient d’accomplir parfaitement toute justice » lui répond Jésus, car la justice pour lui, c’est de se rendre solidaire de tout ce qui est humain, y compris le péché.

En entrant dans le Jourdain, le Christ vient nous chercher dans nos fautes. Il descend dans nos abîmes de dureté, d’indifférence pour nous en faire remonter avec lui, en invoquant en son nom le pardon du Père sur nous. Il veut vivre avec nous la tentation, la chute dans la faute et nous faire entendre la voix du Père qui proclame que nous sommes ses fils très aimés. Par Jésus, les cieux s’ouvrent sur l’humanité, l’Esprit de Dieu descend sur chacun « comme une colombe », symbole de la paix revenue entre l’homme et Dieu.

Jeanne s’était dénoncée en s’accusant du crime commis par sa sœur et avait fait de longues années de prison. « Aline avait des enfants qui avaient besoin d’elle » a-t-elle confié beaucoup plus tard. Cette femme, capable de prendre sur elle le châtiment d’une autre, incarnait, peut-être sans le savoir, le parcours du Christ.

Aucune faute ne peut nous séparer du Seigneur, mais nous ne pouvons plus pointer le doigt sur l’autre car, avec Jésus, nous sommes solidaires de tous les péchés.

 

Odile van Deth

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations