Notre savoir-faire
au service du Royaume

Année A - dimanche 22 janvier 2017

Matthieu 4, 12-23

 

« Je vous ferai pêcheurs d’hommes ». Jésus obéit à l’événement. Jean a été tué, il vaut mieux qu’il s’éloigne de Jérusalem. Mais il ne retourne pas dans son village de Nazareth. Il sait que, pour devenir libre, fécond, l’être humain doit quitter sa famille d’origine. Non pas ne plus s’en occuper, mais mettre la distance nécessaire pour prendre sa vie en main, s’inventer sans être dépendant du passé.

 Capharnaüm où il va s’établir est au bord du lac au nord de la Terre promise ; les habitants de cette région sont à peine juifs car ils sont les descendants d’un nettoyage ethnique. Quand les juifs, vaincus, avaient été exilés à Babylone, des étrangers avaient été déportés à leur place dans le nord de la Galilée et en Samarie.

 Jésus continue d’obéir à l’événement. Pour former son équipe, il prend ceux qu’il rencontre sur son chemin, parmi ces habitants méprisés par les Juifs de Jérusalem. Ce sont des pêcheurs, sans culture. Ces hommes, qui porteront la bonne nouvelle dans le monde entier, parlent avec un fort accent provincial qui humiliera Pierre au moment de son reniement pendant le procès de Jésus. Pour instaurer le Royaume, le Seigneur appelle des hommes sans autre capacité que celle de leur métier de pêcheurs. Comme si, aujourd’hui, pour lancer une entreprise, un patron n’embauchait que des jeunes sans diplôme.

Jésus part de ce qu’ils savent faire et leur propose de transposer leur métier pour le mettre au service du Royaume. A nous aussi il offre de transfigurer notre quotidien.

Odile van Deth

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations