L’humilité victorieuse

 

Année B – dimanche 24 décembre 2017 - 4ème dimanche de l’Avent



Luc 1,26-38

 

« Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». « Réjouis-toi, fille de Sion » était le souhait des prophètes à Israël pour annoncer la venue de Dieu. Cette fois, il est là, en Marie. D’abord troublée par la salutation de l’Ange, son humilité l’empêche de concevoir que de telles paroles lui soient adressées.

« L’esprit Saint viendra sur toi » comme au premier jour de la création, pour faire germer la vie, pour faire naître en toi celui qui est la Vie même.

« Voici la servante du Seigneur » répond Marie, disponible pour que la Parole prenne corps en elle. Première des sauvés, elle est aussi la mère de ceux qui acceptent d’entrer comme et avec elle dans le projet de salut que son fils incarnera. Chacun, chacune a, comme Marie, la tâche de laisser la Parole de Dieu prendre chair dans son existence, en se rendant docile à l’Esprit, en consentant à l’événement dans la certitude que rien n’est impossible à Dieu.

Berthe était révoltée par le mal du monde. Elle cria sa révolte à Dieu : « Mais regarde donc un peu ! » lui dit-elle. Aussitôt la pensée lui vint qu’elle-même avait contribué à augmenter le mal. A l’agressivité, elle avait répondu par la critique, la colère, le victimisme. Elle pensa à Marie, la servante du Seigneur qui n’a jamais commis le mal, qui ne s’est jamais révoltée, même quand elle a dû se réfugier dans une étable pour enfanter, même quand son Fils agonisait sur la Croix. Berthe comprit alors que seule l’humilité confiante de Marie est victorieuse du mal.


Odile van Deth

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations