L’homme, temple de Dieu

 

Année B – dimanche 4 mars 2018

 

Jean 2,13-25

 

« Jésus chassa les marchands du temple ». Un psaume dit que la colère de l’homme rend gloire à Dieu, quand elle se déploie contre le mal, jamais contre les personnes.

Pour acheter les bêtes nécessaires aux sacrifices, il fallait changer l’argent romain contre la monnaie du temple. Ainsi, les prêtres s’enrichissaient-ils aux dépens du peuple. Ces tables de changeurs qui se trouvaient au dehors avaient été rassemblées depuis quelques années à l’intérieur du temple. Or le temple avait été édifié par Salomon, sur le terrain où Dieu avait manifesté son pardon à David, en arrêtant l’épidémie de peste qui ravageait le peuple à la suite d’un péché du roi. Le temple symbolisait donc le pardon gratuit de Dieu.

Jésus ne reproche pas le commerce en tant que tel mais la fausse croyance qu’on pourrait acheter les faveurs de Dieu. En chassant les changeurs, il rappelle que le temple est le lieu où Dieu réside pour être gratuitement au milieu des hommes.

Or le Christ nous a révélé que son Esprit vit en nous. « Ne savez-vous pas – dit St Paul (1Co 3,16) – que vous êtes un temple de Dieu car l’Esprit de Dieu habite en vous ? ». Dieu habite en nous, comme en Jésus dont l’évangile nous dit que le temple qu’il relèverait était son corps.

Nous aussi, Dieu nous relève de nos fautes, nous fait revivre. Il suscite en nous, comme en Jésus, à la fois une colère contre le péché qui détruit l’humain et la capacité de pardonner à ceux qui font le mal. Le Seigneur réside en nous comme il demeurait dans le temple.


Odile van Deth

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations