Histoires de femmes

 

Année B – dimanche 1er juillet 2018

 

Marc 5,21-43

 

« Ma fille se meurt » supplie le père. Comme si cette adolescente n’avait pas la force de croire en sa possible fécondité. « Crois seulement ! » répond le Seigneur.

Une femme souffre de pertes de sang depuis douze ans. Rendue impure par ses pertes, elle ne peut approcher personne. Pourtant, elle ose toucher Jésus qui s’arrête, l’écoute et la voilà aussitôt guérie. On annonce alors que la petite fille est morte, le Seigneur se rend néanmoins près d’elle et lui rend la vie.

Jésus a été soucieux des femmes qui comptaient si peu en son temps. Il leur a rendu leur dignité. Il a même fait de Marie Magdeleine l’apôtre des apôtres, en la chargeant d’annoncer sa résurrection à Pierre.

Yasmina avait été violée dans la cave de son HLM par des garçons de sa classe. Depuis, elle n’avait plus goût à la vie, elle se terrait dans l’appartement. Un jour, on lui demanda de promener la petite fille de la voisine. En traversant une rue où les voitures roulaient vite, elle sentit la main de la petite serrer la sienne. « Tu as peur ? » « Non, parce que toi, tu es grande ! » lui répondit l’enfant en la regardant avec un sourire admiratif. Ce fut comme si le Bon Dieu dont on lui avait parlé à la paroisse lui répétait au fond d’elle-même : « Oui, pour moi, tu es grande ». Elle qui s’était sentie si méprisée, comptée pour rien, comme un simple objet, se redressa. Elle était importante pour Dieu ! Il fallait qu’elle vive à plein. Encore une fois le Seigneur avait guéri une femme, lui avait rendu sa dignité.


Odile  van Deth

Simone Pacot

Témoignages

parcours proposés

actualités

méditations